Formation postgraduée en Médecine Interne Générale

La formation postgraduée se compose d’une formation de base commune suivie d’une formation secondaire différente pour le médecin de famille et l’interniste hospitalier. Les cursus des deux formations secondaires répondent à une structure modulaire et offrent une grande liberté individuelle dans le choix des disciplines et de la durée de chacune. L’ensemble de la formation postgraduée peut être parcouru en temps partiel (minimum 50%).

Vous trouverez des informations détaillées concernant les conditions définies pour obtenir le titre de spécialiste en médecine interne générale (MIG) et de formation approfondie en gériatrie dans le nouveau programme de formation postgraduée.

L’Institut suisse pour la formation médicale postgraduée et continue (ISFM) est le centre de compétence et responsable pour tout ce qui touche à la réglementation de la formation postgraduée MIG. Vous trouvez toutes les informations importantes à ce sujet sur le site web de l’ISFM. En cas de questions concernant le programme de formation postgraduée MIG, veuillez s.v.p. vous adresser au secrétariat de l’IFSM (SIWF@fmh.ch; tél. 031 359 11 11).

Médecin praticien

Le titre de «Médecin praticien» peut être obtenu suite à une phase de formation postgraduée abrégée (3 ans). Vous trouverez de plus amples informations sur le programme de formation continue le concernant ici.

Catalogues des objectifs de formation

Logbook électronique

Le logbook électronique est une banque de données en ligne mise à disposition par l’Institut suisse pour la formation médicale postgraduée et continue ISFM, permettant aux futurs médecins spécialistes et les invitant à régulièrement documenter leur formation postgraduée  (interventions, certificats ISFM, entretiens d’évaluation, examens, travaux scientifiques, cours), vu que la mise à jour régulière de l’e-logbook constitue la condition pour obtenir la reconnaissance de la phase de formation postgraduée. Le logbook électronique est en principe accessible à tous les médecins, qu’ils soient membres de la FMH ou pas. La condition requise pour pouvoir l’utiliser est qu’ils se soient enregistrés en tant que médecin et qu’ils disposent d’un compte permettant de se connecter à myFMH.
Au terme de la formation postgraduée, on pourra directement déposer sa demande de titre au biais du logbook électronique contenant toutes les données et informations requises.

Evaluations en milieu de travail (Mini-CEX et DOPS)

Les évaluations en milieu de travail emt (Mini-CEX et DOPS) représentent des instruments d’évaluation du quotidien en formation postgraduée. Tous les établissements de formation postgraduée sont tenus et obligés de réaliser 4 évaluations en milieu de travail par année. Les évaluations sont documentées et évaluées à l’aide de formulaires distincts. Le logbook électronique ne retiendra que si et quand l’évaluation a eu lieu.

Etablissements de formation postgraduée reconnus

La formation postgraduée pour devenir médecin spécialiste doit être accomplie dans un établissement de formation postgraduée reconnu. Il s’agit de services ou d’unités d’hôpitaux, de cliniques, d’institutions, d’établissements spécialisés, de services ambulatoires, de cabinets médicaux et d’autres institutions actives dans le milieu médical qui doivent remplir des critères précis. Depuis de nombreuses années déjà l’ISFM publie une liste de tous les établissements reconnus et certifiés pour la formation postgraduée de médecins. Ces informations sont actualisées quotidiennement et peuvent être consultées dans le registre ISFM. De plus, vous trouverez d’ultérieurs faits et chiffres concernant tous les hôpitaux suisses sur la plate-forme hospitalière de l’ASMAC.

Postes de rotation et cursus

Dû à la structure modulaire de la formation dans le cadre du nouveau programme de formation postgraduée, on a vu augmenter la demande de postes de rotation pour 6 à 12 mois dans des domaines médicaux en dehors de la médecine interne générale, notamment de la part des futurs médecins de famille.

Certains instituts de médecine générale, cliniques ou régions offrent de différents cursus pour les futurs médecins de famille, donc un ordre plus ou moins fixe et prédéterminé de rotations à travers de différentes disciplines, en partie aussi combiné avec la médecine interne générale et/ou un assistanat au cabinet :

Attention : Selon l’offre, il se peut qu’on soit obligé d’avoir un permis de séjour dans le canton en question !

Assistanat au cabinet (AC)

Pour les futurs médecins de famille, il est hautement recommandé  de faire un AC, ce dernier étant en fait le seul moyen d’acquérir de l’expérience par rapport au spectre spécifique des patients et maladies typiques pour la cabinet de médecine de premier recours. Ceci dit, un AC est tout aussi instructif et enrichissant et permet d’élargir l’horizon des futurs internistes hospitaliers également.

Durée de l’assistanat au cabinet
Le nouveau programme de formation postgraduée exige une durée d’au moins 6 mois passées en médecine interne générale ambulatoire, de préférence sous forme d’un assistanat au cabinet. En fonction de la catégorie de l’établissement de formation postgraduée (I-IV), il est possible de se faire attester un maximum de 2.5 ans passés en assistanat en médecine interne générale ambulatoire. Les critères applicables en fonction de la catégorie de l’établissement de formation postgraduée visité (de la policlinique universitaire jusqu’au cabinet médical) pour que la durée maximale soit reconnue peuvent être consultés au chapitre 5.3 du Programme de formation postgraduée.
Il est particulièrement recommandé de faire l’AC au cours de la deuxième moitié de la phase de formation postgraduée, mais en principe, il peut aussi être réalisé pendant toute la durée de la formation postgraduée. L’AC peut être parcouru en temps partiel (au moins 50%) ou à 100% (6 mois à raison de 100% ou par ex. 12 mois à raison de 50%). 
Selon l’activité en cabinet envisagée dans le futur, il peut aussi s’avérer utile et intéressant de faire un AC chez un pédiatre. Or, en fonction de l’accréditation du cabinet en question, l’AC pourrait uniquement être reconnu en tant qu’année passée en pédiatrie et donc pas en tant que AC en médecine interne générale ambulatoire.

Financement
Les possibilités suivantes existent pour financer l’assistanat au cabinet:
1.    De nombreux assistanats au cabinet sont financés à 100% par les maîtres de stage eux-mêmes. Cela est souvent le cas pour les médecins des stations de sports d’hiver avec une charge de travail typiquement saisonnière ou des assistants au cabinet possédant une formation postgraduée déjà avancée. Dans ces cas, le salaire fera l’objet de négociations. 
2.    La Fondation FMF offre des cofinancements d’assistanats au cabinet à travers toute la Suisse. La FMF a défini des conditions à remplir pour pouvoir bénéficier d’un tel cofinancement et le salaire correspond à environ 80% d’un salaire comparable en milieu hospitalier. Le maître de stage cofinance lui aussi le salaire. 
3.    De divers cantons financent un certain nombre d’assistanats au cabinet pour soutenir et promouvoir les soins médicaux de premier recours. Vous trouverez une liste des assistanats au cabinet suisses et cantonaux ici.

Bourses d’emploi
Les Instituts de médecine de famille des universités respectives (Berne: BIHAM, Zurich: IHAMZ, Bâle: IHAMB, Lausanne: IUMG, Genève: UMPR) peuvent aider à trouver un poste d’assistanat au cabinet. Si vous êtes à la recherche d’un maître de stage ou d’un cabinet médical pour accomplir un AC, vous trouverez davantage d’informations ici. En outre, l’ISFM propose un registre des maîtres de stage direct. Les maîtres de stage et les cabinets offrants des AC doivent remplir certaines conditions de base pour obtenir la reconnaissance de la FMH en tant que tels. Ainsi, les maîtres de stage doivent faire le Cours d’introduction pour maîtres de stage de la FMF, avant de pouvoir offrir une formation postgraduée à des assistants au sein de leur cabinet médical.

Autorité responsable

jhas swiss-young-internists SGAIM - Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere Medizin BEKAG - Aerztegesellschaft des Kantons Bern

Donnez-nous votre avis

Comment trouvez-vous myAIM ?
A votre avis, quels contenus devrait-on ajouter ?
Avez-vous d’autres propositions d’amélioration ?

Communiquez-nous vos impressions, souhaits et idées. Nous serions ravis de les connaître et d’en tenir compte en vue de continuellement améliorer myAIM. Vous pouvez saisir vos commentaires Ici.