Profil du métier de l’interniste hospitalier

Jours après jour de longues visites à n’en pas finir, un consilium après l’autre, ensuite l’élaboration de longs rapports de sortie sous forme de romans – le quotidien de l’interniste hospitalier ne se limite-t-il vraiment qu’aux clichés existants? Non, fort heureusement ! Au contraire: il s’agit parfois de sauver une vie ou encore de résoudre l’énigme tout autour de «l’aiguille dans une botte de foin» en la trouvant justement dans la complexité des diagnostics différentiels et parfois les défis qui se posent se situent plutôt au niveau de la sphère psychosociale du patient.

Spectre des tâches
Le spectre de la profession de l’interniste hospitalier est très large: Aux urgences il s’occupe des problèmes médicaux aigus et est mener à initier les mesures diagnostiques et thérapeutiques les plus urgentes. Ensuite, au sein des départements médicaux, il s’agira de procéder à des examens additionnels aboutissant à un diagnostic, de faire des réflexions menant à un diagnostic différentiel, si nécessaire de consulter les collègues d’autres spécialités pour ensuite prendre les mesures thérapeutiques nécessaires. Souvent, l’interniste hospitalier s’occupe des cas complexes de patients multimorbides où l’objectif ne consiste pas seulement à assurer que le patient reçoive le meilleur traitement et les meilleurs soins à l’hôpital, mais aussi de faire un planning pour la sortie de l’hôpital et l’avenir proche qui suivra bientôt après. Une partie des patients dont l’interniste hospitalier s’occupe souffre de maladies incurables. Dans de telles situations les défis primordiaux sont avant tout la recherche et l’identification de solutions permettant de maintenir la qualité de vie, les thèmes tout autour de la fin de vie et les aspects psychosociaux.  

Finalement, l’interniste hospitalier est un expert agissant dans un domaine spécialisé mais très large et de se fait il se voit confronté avec des thèmes et questions variés et particulièrement complexes au quotidien. Le défi qui en résulte est d’être en mesure de transposer toute la complexité qui caractérise la médecine moderne de nos jours à un niveau compréhensible pour ses patients et ensuite de trouver des solutions individualisées et adaptées aux besoins de chaque patient ensemble avec le patient, ses proches et le médecin de famille.

Autorité responsable

jhas swiss-young-internists SGAIM - Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere Medizin BEKAG - Aerztegesellschaft des Kantons Bern

Donnez-nous votre avis

Comment trouvez-vous myAIM ?
A votre avis, quels contenus devrait-on ajouter ?
Avez-vous d’autres propositions d’amélioration ?

Communiquez-nous vos impressions, souhaits et idées. Nous serions ravis de les connaître et d’en tenir compte en vue de continuellement améliorer myAIM. Vous pouvez saisir vos commentaires Ici.