Comment devenir chercheuse/chercheur ?

Le titre de spécialiste en MIG et l’activité professionnelle en tant que généraliste en cabinet médical et à l‘hôpital permettent de très rapidement déceler et reconnaître les questions les plus urgentes qui se posent au quotidien. Une bonne question constitue en tant que telle déjà le point de départ primordial, pas seulement pour un projet de recherche mais aussi pour toute une carrière en tant que chercheuse/chercheur. Une fois que le clinicien a défini une question, d’autres vont automatiquement lui succéder : Qu’est-ce qui a déjà été résolu dans ce domaine ? Quel plan d’étude va pouvoir fournir des réponses à ma question ? Comment vais-je réaliser le projet de recherche ? Avec qui vais-je collaborer ? Comment vais-je financer ce projet ?

Tout comme dans la pratique et à l'hôpital, devenir chercheur suppose un bon réseau de collègues expérimentés, par exemple au sein des instituts de médecine familiale (IHAM) ou dans les hôpitaux universitaires. Les associations JHaS et SYI sont de bonnes plateformes d'échange. Et le groupe des Jeunes internistes de l’EFIM constitue une bonne base pour nouer des contacts ou partir étudier en Europe.

Néanmoins, devenir chercheuse resp. chercheur en milieu hospitalier ou en cabinet reste un parcours très individuel. Pour réussir dans cette voie, le mentorat, qui consiste à bénéficier du soutien de consœurs et confrères expérimentés, est particulièrement important. De tels réseaux existent dans de nombreuses universités : LausanneGenèveBâleZurichLucerne, etc.

myAIM donne la parole à des chercheuses et chercheurs talentueux dont le parcours réussi en médecine interne générale inspire de nombreux jeunes aspirants. Dans ce contexte, il s’agit aussi de découvrir comment ils sont eux-mêmes parvenus à entrer dans la recherche et connaître leurs recommandations à destination de la prochaine génération de médecins-chercheurs en médecine interne générale.

 


Langage épicène
Pour des raisons de lisibilité, seul le genre masculin a été employé dans certains passages. Si des désignations neutres ou masculines sont utilisées, celles-ci englobent toujours la désignation féminine


Autorité responsable

jhas swiss-young-internists SGAIM - Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere Medizin BEKAG - Aerztegesellschaft des Kantons Bern

Donnez-nous votre avis

Comment trouvez-vous myAIM ?
A votre avis, quels contenus devrait-on ajouter ?
Avez-vous d’autres propositions d’amélioration ?

Communiquez-nous vos impressions, souhaits et idées. Nous serions ravis de les connaître et d’en tenir compte en vue de continuellement améliorer myAIM. Vous pouvez saisir vos commentaires Ici.